Version classiqueVersion mobile

Regards croisés sur Bernd Alois Zimmermann

 | 
Philippe Albèra
, 
Pierre Michel
, 
Heribert Henrich

III. Sources extra-musicales, ballet

La chorégraphie de Présence de Zimmermann par John Cranko – Quelques réflexions sur les relations entre musique et danse

Ulrich Mosch

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mes réflexions partent de l’expérience esthétique faite en 2007 lors d’un séminaire sur John Cranko que j’avais organisé avec Claudia Jeschke à l’Université de Salzbourg et qui m’a beaucoup irrité. Ce séminaire était consacré à l’étude intensive de toute une série de chorégraphies de Cranko, incluant ses créations les plus célèbres : Romeo et Juliette d’après la musique de ballet éponyme de Serge Prokofiev (1962), Onéguine d’après de la musique instrumentale de Piotr Tchaïkovski (1965) et La Mégère apprivoisée d’après une musique de Domenico Scarlatti (1969), mais aussi Jeu de cartes d’Igor Stravinsky (1965) et justement Présence de Bernd Alois Zimmermann (1968). À côté des deux premières chorégraphies, dont les adaptations télévisuelles transmettent aujourd’hui encore une émotion d’une énorme intensité, Présence me paraissait étrangement terne et faible. Comment peut-on expliquer ceci ?

J’aimerais tenter de répondre à cette question dans mon exposé, en commençant par écarter un cert...

Auteur

Ulrich Mosch (né à Stuttgart) travaille depuis 1990 comme musicologue et curateur de manuscrits musicaux à la Fondation Paul Sacher à Bâle/Suisse ; responsable de 25 collections, dont les collections de manuscrits et autres documents d’Igor Stravinsky, Lucanio Berio, Hans Werner Henze, György Kurtág, Helmut Lachenmann, Bruno Maderna, Wolfgang Rihm et Salvatore Sciarrino.
Études de musique et littérature allemande à la Staatliche Hochschule für Musik und Theater Hannover et l’Université de Hannover, études de musicologie à la Technische Universität de Berlin (avec Carl Dahlhaus et Helga de la Motte-Haber). En 1991 promotion à Berlin avec une thèse sur l’écoute de la musique sérielle (Musikalisches Hören serieller Musik. Untersuchungen am Beispiel von Pierre Boulez’ « Le Marteau sans maître », Sarrebruck : Pfau 2004). 2004 habilitation à Salzbourg à l’Université Paris Lodron/Autriche. Nombreuses publications sur la musique, l‘histoire de la musique et l’esthétique de la musique du XXe siècle.
Publications les plus importantes :
« Entre Denges et Denezy… » La musique au XXe siècle en Suisse, manuscrits et documents, catalogue d’exposition, Genève (Contrechamps) 2001.
Ausgesprochen, Schriften und Gespräche, (les écrits de Wolfgang Rihm) 2 vols, Winterthur (Amadeus) 1997, distribution : Schott Music, Mayence.
Paul Sacher – Facetten einer Musikerpersönlichkeit, volume commémoratif du centenaire de Paul Sacher, Mainz (Schott) 2006.
Alla ricerca di luce e chiarezza : l’epistolario Helmut Lachenmann – Luigi Nono (1957-1990), (Archivio Luigi Nono, Studi, vol. IV), édité par Angela Ida De Benedictis et Ulrich Mosch, Florenz (Olschki) à paraître

© Éditions Contrechamps, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search