Version classiqueVersion mobile

Écrits et entretiens

 | 
Helmut Lachenmann

Des paradis éphémères

Entretien avec Peter Szendy (1993)

Traduction de Peter Szendy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Vous avez étudié de 1955 à 1958 avec Johann Nepomuk David, à Stuttgart, puis avec Luigi Nono et Karlheinz Stockhausen. Que retenez-vous de ces différents apprentissages ?

Chez Johann Nepomuk David, j’ai étudié le contrepoint traditionnel selon Palestrina et Josquin des Prés, ce qui a en quelque sorte aiguisé mon sens du rapport entre les énergies rationnelles et les énergies expressives dans la musique occidentale en général. De plus, j’ai beaucoup analysé la musique des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, d’une façon très minutieuse. Mais en même temps, c’est lui qui m’a donné accès à la musique de la seconde École de Vienne. J’ai copié non seulement de la musique du Moyen Âge – Ockeghem, Obrecht –, mais aussi des partitions de Schoenberg, de Berg, de Webern. Et j’ai gardé jusqu’à aujourd’hui cette habitude, non seulement d’analyser, mais aussi de copier à la main des partitions d’autres compositeurs.

David ne m’intéressait pas beaucoup comme compositeur. Il me semblait être un de ces rep...

© Éditions Contrechamps, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search