Version classiqueVersion mobile

Écrits et entretiens

 | 
Helmut Lachenmann

Prendre et comprendre (À propos de Kinderspiel) (1982)

Traduction de Peter Szendy

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Arnold Schoenberg racontait qu’on lui avait demandé une fois, lors d’une inspection, s’il était bien Arnold-Schoenberg-le-compositeur – ce à quoi il aurait répondu : « Il fallait bien que quelqu’un le soit ; personne n’a voulu l’être, et j’y ai donc consenti ».

Cette anecdote révèle plus qu’une simple coquetterie héroïque. Elle dit quelque chose de cette conscience qui, au plus tard avec notre siècle, est devenue déterminante pour nombre de compositeurs jusqu’à aujourd’hui : à savoir que l’art, au-delà de l’évocation magique de la joie de vivre et au-delà de ce qui peut être esthétiquement édifiant, est expression de l’homme. Expression de ses désirs et de ses espoirs, mais aussi de ses contradictions – autrement dit : que l’art comprend le moment de 1’« amère nécessité », qu’il doit être inconfortable. Nous vivons, c’est une évidence, dans une société dont le mutisme se farde d’un simulacre d’éloquence : celui que nous font miroiter le tout-venant médiatique ainsi qu’un faux souci d...

© Éditions Contrechamps, 2009

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search