Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Entretiens avec Rossana Dalmonte

 | 
Luciano Berio

Entretien avec Philippe Albèra et Jacques Demierre

Note de l’éditeur

Paru pour la première fois dans : Revue Contrechamps, n° 1, Lausanne, L’Âge d’Homme, 1983, p. 60-66.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

– Le rapport entre langue et musique, chez vous, est essentiel ; dans quelle mesure est-il lié aux mouvements d’avant-garde italiens des années soixante, tels que I Novissimi par exemple ?

J’ai eu, de ce point de vue, un développement atypique. En ce qui concerne la littérature italienne, j’avais trois repères qui sont d’ailleurs restés très forts : Sanguineti, Calvino et Eco. Avec Umberto Eco, j’ai fait les premières expériences sur Joyce à travers Thema (Omaggio a Joyce) qui était prévu pour la radio italienne. L’œuvre est le résultat d’un travail commun de recherche.

Je prendrais le mot d’avant-garde avec précaution… Je connaissais tous les membres de I Novissimi (Balestrini, Giuliani, etc.), mais je n’étais pas très attiré par ce qu’ils faisaient ; Sanguineti, en revanche, m’intéressait, et je crois que c’est le seul aujourd’hui qui signifie quelque chose d’important. Sa personnalité est très complexe et harmonieuse : il a mis son cerveau, ses yeux, ses oreilles dans tous les doma...

© Éditions Contrechamps, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540