Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Bernd Alois Zimmermann

IV. Introduction aux œuvres

Photoptosis, Prélude pour grand orchestre

[1968]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le terme « Photoptosis » provient du grec ; il signifie approximativement : « irruption de lumière ».

Dans le cas de mon Prélude, ce phénomène se rapporte aux modifications des taches de lumière telles qu’elles se produisent lors de l’irruption de la lumière : il s’agit ici du domaine du timbre au sens large.

Les monochromes d’Yves Klein exposés dans le foyer du Théâtre de Gelsenkirchen sont à l’origine de l’œuvre. Cela me fascinait à l’époque de retrouver dans la peinture les mêmes questions que celles qui me préoccupaient depuis longtemps en musique ; il importait d’éclaircir les rapports existant entre les principes de dilatation du temps (Zeitdehnung ) et les taches de couleurs sonores monochromes, un peu comme dans ma composition électronique Tratto ou Intercomunicazione per violoncello e pianoforte.

L’œuvre utilise la forme du prélude comme forme historique de musique de festival, suggérée dans la partie centrale par une courte section de collages. Cet aspect extérieur de l’œuvre...

© Éditions Contrechamps, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search