Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Bernd Alois Zimmermann

IV. Introduction aux œuvres

Musique pour les soupers du Roi Ubu

[1966]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

J’ai appelé cette œuvre Musique pour les soupers du Roi Ubu. Il s’agit d’un « ballet noir »* exécuté au cours d’un banquet à la cour d’Ubu. L’académie du pays en question, où est sensé se dérouler le banquet, est citée par Ubu, pour être en fin de compte passée à la trappe lors de la « Marche du décervellage »*, symbole du destin d’une académie libre sous le gouvernement d’un usurpateur. J’ai utilisé des collages musicaux très amusants ou au contraire très féroces (au sens propre du mot) pour illustrer notre situation spirituelle et culturelle tout à fait disproportionnée. Cette pièce est constituée exclusivement de collages basés sur des danses des XVIe et XVIIe siècles, enrichis par des citations de compositeurs du passé et du présent. C’est une farce qui se présente comme Ubu lui-même : brave et apparemment joyeuse, plantureuse et gloutonne : en apparence, une farce violente, mais pour celui qui sait lire entre les lignes, une épigramme alarmante, macabre et comique à la fois.

Le ...

© Éditions Contrechamps, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search