Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Bernd Alois Zimmermann

IV. Introduction aux œuvres

Monologe pour deux pianos

[1960-1964]

Traduction de Edna Politi

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Monologe [Monologues] est une pièce pour deux pianos ; pour être plus précis : pour deux pianistes. Ce dernier point est essentiel. Les pianistes ont devant eux des partitions pourvues d’indications précises qui règlent l’interprétation jusque dans les moindres détails. Je me place ainsi à l’opposé de la pratique aujourd’hui très courante qui abandonne une part considérable, sinon même la totalité de la composition, aux interprètes. Cette « manipulation du hasard », comme on l’appelle, est connue.

Certes, le compositeur doit travailler avec ce que le terme fâcheux de « hasard » décrit. Tout en admettant que je ne tienne pas ce mot pour très heureux, il n’en reste pas moins que la réalité de ce qui est entendu par là existe. Le compositeur doit travailler avec : c’est une conséquence de l’évolution du sérialisme.

Il apparut très vite en effet que le concept de sérialisme, une fois pensé, entraînait des conséquences qui, très rapidement, poussaient à en sortir. Le processus est connu : ...

© Éditions Contrechamps, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search