Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Bernd Alois Zimmermann

IV. Introduction aux œuvres

Omnia tempus habent, cantate pour soprano et 17 instruments

[1957]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

J’ai composé la cantate Omnia tempus habent en 1957 lors d’un séjour d’études de six mois à l’Académie allemande de la Villa Massimo à Rome. L’œuvre devait au départ ne constituer qu’une partie de transition dans le contexte plus large d’un oratorio, au sein duquel, comme mouvement indépendant, elle aurait assuré la fonction d’un interlude relativement important. La composition prit cependant d’autres dimensions que celles prévues au départ ; l’œuvre fut donc séparée de l’oratorio et existe à présent comme un tout indépendant1.

Des textes de la Bible dans la version latine de la Vulgate sont à la base de l’œuvre. Il s’agit des versets un à onze du troisième chapitre de l’Ecclésiaste ; ce livre est certainement l’un des plus remarquable de la Bible, à la fois par la force de sa langue et par son importance, s’il est permis d’utiliser, en ce cas, de tels qualificatifs. On le sait, la Vulgate fut récemment attaquée et critiquée dans sa traduction. Cependant, ce sont moins les considérat...

© Éditions Contrechamps, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search