Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Bernd Alois Zimmermann

IV. Introduction aux œuvres

Lob der Torheit

[1948]

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La cantate burlesque Lob der Torheit [Éloge de la folie], pour soprano colorature, narrateur (ténor), basse et grand orchestre, d’après un texte de Johann Wolfgang von Goethe, date de 1948, l’année Goethe. Un grand nombre de festivités célébrèrent cet anniversaire. On n’accorda cependant pas une place assez importante au clin d’œil de Weimar ; Goethe sous les traits du « fou » et du moqueur, lui qui, c’est un fait notoire, ne dédaignait pas parfois la plaisanterie. Il faut reconnaître que le thème de la folie est un sujet très sérieux et digne d’intérêt. Érasme d’Amsterdam et le grand Shakespeare, pour ne citer que deux esprits illustres, ont traité de la folie avec beaucoup de sérieux. Nous sommes donc en bonne compagnie.

La cantate est écrite dans un style tonal joyeux, qui se transforme quelquefois de façon polytonale. Les formes utilisées remontent à l’époque des Minnesänger : il s’agit donc de structures simples constituées de « Stollen », suivies d’un « Abgesang »1 ou « refrain...

© Éditions Contrechamps, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search