Version classiqueVersion mobile

Écrits

 | 
Bernd Alois Zimmermann

III. Essais

De l’artisanat du compositeur (1968)

Note de l’éditeur

« Vom Handwerk des Komponisten ». Manuscrit destiné à la radio. Non publié.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image 10000000000004F6000006F3C4AEE0E4.jpg

Esquisse du Requiem pour un jeune poète (Bernd-Alois-Zimmermann-Archiv)

Si j’évoque ici l’artisanat1 du compositeur, c’est en mon nom propre : avec la prudence, bien évidemment, de celui qui est conscient que nous vivons une époque où coexistent des avis aussi différents qu’on peut l’imaginer sur le travail compositionnel ainsi que sur le compositeur lui-même.

En quoi consiste donc « l’artisanat du compositeur » ?

Il s’agit là bien sûr d’une figure de style, car l’activité manuelle, l’écriture au sens strict, si elle est peut-être plus importante encore que celle de l’écrivain – celui-ci peut toujours utiliser une machine à écrire, ou du moins pourrait le faire –, ne représente qu’une infime partie du travail compositionnel. Le manuscrit, la partition finale, représentent à peine cinq pour cent du volume total de travail.

Ce qui précède – ou devrait précéder – comprend de multiples facettes : calculs, estimations, plans, essais de toutes sortes, tests des matériaux, coups de sonde, mesu...

© Éditions Contrechamps, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search