Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Neuf essais sur la musique

 | 
György Ligeti

IV. L’harmonie dans la Première Cantate de Webern

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le traitement de l’harmonie1 dans les dernières œuvres de Webern est caractéristique de la situation historique suivante : les derniers restes de la tonalité venaient d’être éliminés du chromatisme total et le compositeur se trouvait face au matériau amorphe (libéré de toute trace de relations tonales) des douze sons tempérés.

Le total chromatique « indifférent » et le diatonisme tonal s’opposent particulièrement par leurs caractéristiques suivantes :

1. Le système diatonique entretient des rapports asymétriques par rapport à la tonique : ainsi, du premier au second degré, il y a une seconde majeure, alors que pour descendre au septième degré, la seconde est mineure, etc. Au contraire, l’ensemble des douze sons est parfaitement symétrique par rapport à n’importe quelle note ou intervalle. Les plus petits éléments de construction du diatonisme, en effet, sont de deux dimensions différentes – la seconde mineure et majeure –, alors que le chromatisme est constitué avec homogénéité de l’é...

© Éditions Contrechamps, 2010

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540