Version classiqueVersion mobile

Au nom des opprimés

 | 
Klaus Huber

Notes biographiques

Texte intégral

1924
Naissance le 30 novembre à Berne. Études au Gymnasium de Bâle, puis séminaire d’enseignement à Küsnacht et Zurich. Professeur d’école primaire à Gibswil dans l’Oberland zurichois.

1947-1949
Études au Conservatoire de Zurich (cours de violon avec Stefi Geyer). Études de théorie et de composition musicales avec Willy Burkhard.

1949-1960
Professeur à l’école évangélique de Schiers dans les Grisons (1949-1950), puis professeur de violon au Conservatoire de Zurich (1950-1960).

1955-1956
Études à Berlin auprès de Boris Blacher. Plusieurs prix internationaux pour ses œuvres.

1960-1963
Enseigne l’histoire de la musique au Conservatoire de Lucerne.

1961-1972
Professeur de composition et d’orchestration à l’Académie de musique à Bâle. Master classes de composition dès 1968. Dirige des cours et séminaires d’analyse au concours international de composition de la Fondation Gaudeamus (1966-1968-1972).

1968-1970
Premier voyage en Union Soviétique (Moscou, Leningrad, Kiev). Prix musical du Canton de Berne (1968). Fonde le Séminaire international de composition à Boswil (1969). Prix Beethoven de la Ville de Bonn pour Tenebrae (1970).

1973-1990
Professeur de composition à la Hochschule für Musik de Freiburg in Breisgau : il succède à Wolfgang Fortner et prend comme assistant Brian Ferneyhough ; directeur de l’Institut pour la musique nouvelle. Crée avec Arturo Tamayo l’Ensemble für neue Musik, et la série de concerts-portraits « Horizonte ».

1978
Reçoit le Prix artistique de la Ville de Bâle.

1979-1982
Président de l’Association des Musiciens Suisses.

1983
Premier voyage au Nicaragua ; rencontre d’Ernesto Cardenal. Conférences à Cuba.

1984-1985
Professeur invité à l’Université McGill à Montréal, puis à l’Accademia Chigiana à Sienne. Prix Reinhold-Schneider de la Ville de Freiburg/Br.

1986-1989
Conférences à Tokyo, Nagoya et Hiroshima. Cours de composition et conférences à Malmö et Stockholm. Professeur invité à l’IRCAM ainsi qu’au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (jusqu’en 1993).

1990
Fin de son activité à la tête de l’Institut für neue Musik.

1991
Professeur invité à la London Royal Academy of Music.

2002
Prix pour la culture et pour la paix de Villa Ichon à Brême.

2007
Prix de la musique d’église européenne à Schwäbisch Gmünd.

© Éditions Contrechamps, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search