Version classiqueVersion mobile

Au nom des opprimés

 | 
Klaus Huber

Klaus Huber, Essais

Protuberanzen : remarques et analyse

Traduction de Vincent Barras

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Protuberanzen a été écrit à l’instigation de Hans Zender pour honorer une commande de l’Orchestre Philharmonique de Hambourg. L’œuvre est formée de trois petites pièces : I. « Die Enge des Marktes » [« L’étroitesse du marché »] – II. « Implosion » – III. « Stäubchen von Licht » [« Particules de lumière »]. Zender avait émis le désir que j’écrive un morceau si possible assez court pour une grande formation orchestrale. Cela stimula mon imagination dans des directions bien déterminées. Reste-t-il encore un espace pour la production musicale contemporaine, s’il nous manque le temps pour la programmer et peut-être surtout la disponibilité pour l’écouter ? (« Die Enge des Marktes »).

Je m’imposai donc la tâche d’écrire une œuvre pour orchestre dont la durée – selon le contexte du programme – pourrait être plus ou moins longue. Je partis de l’idée de trois pièces extrêmement courtes, extrêmement contrastées, avec des formations complémentaires, que l’on pourrait exécuter l’une après l’autr...

© Éditions Contrechamps, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search