Version classiqueVersion mobile

Au nom des opprimés

 | 
Klaus Huber

Klaus Huber, Essais

Fin ou tournant : où est l’avenir ?

Pourquoi et dans quelle intention j’écris de la musique engagée

Traduction de Olivier Mannoni

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

« Alors tomba du ciel un grand astre, comme un globe de feu. Il tomba sur le tiers des fleuves et des sources ; l’astre se nomme “Absinthe” : le tiers des eaux se changea donc en absinthe, et bien des gens moururent, de ces eaux devenues amères.
[…] Alors j’aperçus un astre qui du ciel avait chu sur la terre. On lui remit la clef de l’Abîme. Lorsqu’il eut ouvert ce puits, il en monta une fumée […] le soleil et l’atmosphère en furent obscurcis.
[…] En ces jours-là, les hommes rechercheront la mort sans la trouver, ils souhaiteront mourir, et voilà que la mort les fuit ! »1.

Angoisse

Même si cela ne me convient pas, si je suis trop indolent, trop fatigué, trop dispersé, beaucoup trop occupé – même si cela me prive de mon sommeil, je devrais, je dois écouter nos peurs les plus profondes, la peur apocalyptique de la destruction de la vie sur notre terre. Que personne n’affirme trop vite qu’un homme mûr, aujourd’hui – de quelque manière que ce soit – doit pouvoir maîtriser cette peur.

Que per...

© Éditions Contrechamps, 2012

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search