Vous l’avez sans doute déjà repéré : sur la plateforme OpenEdition Books, une nouvelle interface vient d’être mise en ligne.
En cas d’anomalies au cours de votre navigation, vous pouvez nous les signaler par mail à l’adresse feedback[at]openedition[point]org.

Au nom des opprimés

Écrits et entretiens

Écrits, entretiens ou correspondances

Éditeur : Éditions Contrechamps

Lieu d’édition : Genève

Publication sur OpenEdition Books : 16 mai 2017

Collection : Écrits, entretiens ou correspondances

Année d’édition : 2012

Nombre de pages : 312


Présentation

Dans ses textes, Klaus Huber (né en 1924) s'attache avant tout à clarifier le contenu de ses œuvres, qui renvoient à des positions éthiques, et qui possèdent une dimension tout à la fois religieuse et politique. Compositeur engagé, Huber refuse en effet la conception de « l'art pour l'art », l'idée de la musique pure. Pour lui, la modernité doit être chargée d'un sens qui dépasse la seule sphère esthétique ; elle est solidaire des plus démunis, dénonçant l'injustice, l'oppression, l'asservissement et la réification. Proche des mystiques ainsi que des tenants de la théologie de la libération, Huber veut provoquer par sa musique une prise de conscience, un retournement.

En se solidarisant avec les formes de résistance en Amérique latine ou au Moyen Orient, il a fait la rencontre de figures telles que celles du prêtre et poète nicaraguayen Ernesto Cardenal ou du poète palestinien Mahmoud Darwich, qui lui ont inspiré des œuvres importantes, mais aussi du poète russe Ossip Mandelstam, auquel il a consacré un opéra. Son intérêt pour la musique arabe, au moment où éclatait la première Guerre du Golfe, l'a conduit à utiliser des échelles avec tiers et quarts de ton et à expérimenter de nouvelles conceptions harmoniques, polyphoniques et formelles. Ce recueil d'écrits comporte un choix d'essais et l'intégralité des notices que le compositeur a écrites sur ses œuvres, ainsi que deux entretiens et un appareil critique.


Sommaire

Philippe Albèra

Avant-propos

Brian Ferneyhough

Envoi

Philippe Albèra

Forme de l’utopie

Philippe Albèra et Klaus Huber

Entretien

Klaus Huber, Essais

Olivier Mannoni (trad.)

Fin ou tournant : où est l’avenir ?

Pourquoi et dans quelle intention j’écris de la musique engagée

Olivier Mannoni (trad.)

Art et accomplissement de soi

Olivier Mannoni (trad.)

La nouvelle musique comme musique de credo

La musique dans l’Église d’aujourd’hui

Olivier Mannoni (trad.)

Je propose : pas de musique pure

Olivier Mannoni (trad.)

Hommage à Bach au xxe siècle

Olivier Mannoni (trad.)

Au nom des opprimés

Contre la réification de l’homme et de l’art

Olivier Mannoni (trad.)

Libération et résistance

Sur la musique sacrée aujourd’hui

Olivier Mannoni (trad.)

De temps en temps

Sur le problème du temps musical

Marc-Ariel Friedemann (trad.)

Esthétique du fragmentaire

Annotations pour Umkehr – Im Licht sein (1997)

Jacques Lasserre (trad.)

Deux points

Marc-Ariel Friedemann (trad.)

Anti-Babel

Introduction au premier séminaire international de compositeurs de Boswil

Marc-Ariel Friedemann (trad.)

Quittez votre table de travail !

Conception et pratique de l’Institut pour la nouvelle musique à la Haute École de musique de Freiburg

Marc-Ariel Friedemann (trad.)

Essai sur la grandeur

L’idée qu’a Schoenberg de lui-même à travers sa correspondance

Marc-Ariel Friedemann (trad.)

Le grand prédateur

À l’occasion de la mort d’Igor Stravinski

Marc-Ariel Friedemann (trad.)

La pulsation du temps musical

À propos des quatuors à cordes de Scelsi, Huber et Crumb

Marc-Ariel Friedemann (trad.)

Nouvelles perspectives dans un présent en danger

Comment pouvons-nous projeter l’héritage de Luigi Nono vers le futur ?

Klaus Huber

Vincent Barras, Marc-Ariel Friedemann, Christophe Fromery et al. (trad.)

Notices sur les œuvres

Le texte seul est utilisable sous licence Licence OpenEdition Books. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.