Version classiqueVersion mobile

Fixer la liberté ?

 | 
Wolfgang Rihm

Du théâtre musical comme forme possible. État des lieux, novembre 1992

Entretien avec Wulf Konold

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

J’aimerais tenter une sorte « d’état des lieux » de ton théâtre musical. Tu as écrit jusqu’ici six œuvres dans ce genre : deux opéras de chambre au début, Faust und Yorick et Jakob Lenz, puis trois grandes pièces, Die Hamletmaschine d’après Heiner Müller, Œdipus d’après Sophocle et Die Eroberung von Mexiko d’après Artaud, avec entretemps la musique pour le théâtre dansé Tutuguri, d’après Artaud également. Est-ce que tout cela représente dans un premier temps un cycle achevé ou est-ce qu’il y a de nouvelles perspectives ?

— Au fond, tout reste ouvert puisque les pièces qui sont là ne forment pas un cycle mais dessinent plutôt des lignes de projection – et toujours vers quelque chose que je ne connais pas. J’en suis arrivé actuellement à un point que j’ai sans doute très souvent croisé déjà : ne pas savoir ce qui vient ensuite.

Tout en sachant que quelque chose de nouveau viendra ?

— Certes : la confiance, l’espoir en quelque chose de nouveau sont là. Mais tu sais, les possibilités du th...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search