Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

IV. Commentaires sur les œuvres

Nonsense Madrigals

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis mon enfance, je suis fasciné par Lewis Carroll. Avant de comprendre l’anglais, j’ai lu Alice dans l’extraordinaire traduction du grand écrivain hongrois d’inspiration swiftienne, Frigyes Karinthy. Bien plus tard, après avoir appris l’anglais, j’ai été habité d’une passion de plus en plus dévorante pour Lewis Carroll et, grâce à lui, j’ai appris à aimer d’autres poètes victoriens tels que Edward Lear et William Brighty Rands. Bien que – j’en suis conscient – les continentaux comme moi ne puissent jamais saisir vraiment toutes les nuances de l’«  understatement » et de l’humour britanniques, je n’ai pas résisté à la tentation de m’y essayer.

La caractéristique principale de la technique de composition que j’ai employée dans ces pièces et qui peut en rendre difficile la première audition est une certaine qualité de complexité rythmique. Ma technique consiste à entremêler deux traditions polyphoniques très différentes l’une de l’autre : d’une part, la notation mensuraliste du XIVe...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search