Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

IV. Commentaires sur les œuvres

Le Grand Macabre

Synopsis

Traduction de Odile Demange

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

L’action se déroule dans la principauté de Breughelland, un pays entièrement ruiné où l’on vit pourtant dans l’insouciance, « à une époque nébuleuse ».

Premier tableau

Un cimetière abandonné, où pousse une végétation luxuriante. Piet le Bock, toujours légèrement éméché (il est « dégustateur de vin » de profession) et donc constamment de bonne humeur – une sorte de Sancho Pança réaliste –, aperçoit un superbe couple d’amoureux, Amanda et Amando, qui paraissent sortis d’un tableau de Botticelli. Ils sont à la recherche d’un lieu tranquille, où ils pourront s’aimer discrètement. Cela paraît bien difficile dans le pays de Breughelland, où règne une effervescence constante. Tandis que Piet observe le couple avec concupiscence, une tombe s’ouvre soudain, dont surgit Nekrotzar. Nekrotzar, le Grand Macabre, est un personnage sinistre, douteux, démagogique. Dépourvu d’humour et pompeux, c’est un être d’une mégalomanie inébranlable. Piet, qui ne connaît pas l’effroi, se moque de Nekrotzar. Mais...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search