Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

IV. Commentaires sur les œuvres

San Francisco Polyphony

Traduction de Pierre Michel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Dans la deuxième moitié des années soixante, j’ai modifié peu à peu mon style musical. Alors que ma musique reposait principalement, à la fin des années cinquante, sur la technique de la « micropolyphonie », c’est-à-dire sur l’entrelacement étroit des parties instrumentales et vocales, j’ai développé, depuis le milieu des années soixante environ, une polyphonie plus transparente, dessinée plus clairement, plus fine et plus cassante. Les tissus sonores statiques et opaques s’éclaircirent de plus en plus, et des mouvements musicaux divergents, hétérogènes et contrastants, s’incrustèrent dans les trames sonores complexes.

Les Dix pièces pour quintette à vent (1968) et le Concerto de chambre pour treize instrumentistes (1969-1970), par exemple, sont typiques de cette nouvelle polyphonie transparente. Je fis un pas de plus avec la pièce orchestrale Melodien (1971) : les parties individuelles sont ici modelées en entités mélodiques homogènes et un certain nombre de ces lignes mélodiques di...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search