Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

IV. Commentaires sur les œuvres

Sur le Double Concerto

Traduction de Louise Duchesneau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le Double Concerto pour flûte, hautbois et orchestre (1972) repose, comme Ramifications (1968-1969) sur un système de battements différenciés, les bois jouant un rôle prédominant dans l’orchestre. Il ne s’agit pas toutefois ici d’une œuvre usant de quarts de ton, mais bien plutôt de déviations irrégulières d’intonation. J’ai noté les déviations microtonales dans la partie de flûte solo (et parfois aussi dans celle de la première flûte de l’orchestre) au moyen d’indications de doigtés. Pour le hautbois, il était en revanche plus pratique d’indiquer les déviations d’intonation à l’aide de petites flèches. La sonorité du hautbois réagit en effet de manière très sensible aux changements de configuration de la cavité buccale ainsi qu’aux moindres modifications de la pression des lèvres et des dents. Le son du hautbois et celui de la flûte sont on ne peut plus contraires. Entre la vibration d’une colonne d’air d’une flûte et celle de l’anche du hautbois, il y a tout un monde.

« Zum Doppelk...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search