Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

IV. Commentaires sur les œuvres

Melodien

Traduction de Catherine Fourcassié

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

J’ai composé la pièce pour orchestre Melodien en 1971. Dans cette œuvre, j’ai essayé d’aérer la « micropolyphonie » dense de mon langage musical, de la rendre plus transparente. Au fond, je suis resté fidèle à mon style antérieur : la forme musicale se développe comme un tissu tendu dans le flux continu du temps, mais les voix individuelles ne se fondent plus comme dans ma musique antérieure, bien que superposées et entrelacées, elles restent au contraire audibles individuellement. Les voix deviennent des mélodies autonomes, chacune avec son dessin, son tempo, son rythme et sa propre structure intervallique. Lorsqu’on entend l’œuvre pour la première fois, on perçoit un chaos de mélodies divergentes, mais lorsqu’on connaît mieux la musique, on parvient à saisir l’ossature harmonique cachée de la forme.

« Melodien »

Texte de présentation pour un concert symphonique de la Süddeutsche Rundfunk (Radio du Sud de l’Allemagne) de Stuttgart, le 6 octobre 1972. Traduit par Catherine Fourcassié.

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search