Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

IV. Commentaires sur les œuvres

Sur mes Dix pièces pour quintette à vent

Traduction de Odile Demange

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

J’ai écrit les Dix pièces pour quintette à vent en 1968. À ce moment-là, le Quintette à vent de l’Orchestre philharmonique de Stockholm avait déjà (en mon absence) assuré la « création » de l’intégralité de mes Six bagatelles à Södertälje, en Suède. L’instrumentation leur avait beaucoup plu, et ils m’avaient fait parvenir une commande en bonne et due forme (c’est-à-dire avec des honoraires) pour un nouveau quintette à vent. Mais, entretemps, mon horizon musical s’était modifié. Il s’agissait moins, en l’occurrence, d’un élargissement que d’un changement d’orientation.

Dès 1955, alors que j’étais encore établi à Budapest, j’avais commencé à m’intéresser au « système dodécaphonique ». C’était à la mode, et jusque dans notre Hongrie coupée du monde, certains compositeurs tenaient à être « au goût du jour ». Un peu plus tard, ayant fait le tour de l’École viennoise et du sérialisme, j’allais abandonner peu à peu cette foi dans le chromatisme total. Mais à partir de 1958, à l’époque où je...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search