Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

IV. Commentaires sur les œuvres

Continuum

Traduction de Pierre Michel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Continuum, écrit en janvier 1968 sur la suggestion de la claveciniste Antoinette Vischer, est entièrement conçu, du point de vue technique, d’après les possibilités de l’instrument. On joue sur deux claviers dans le même registre, d’où résultent des « effets de recouvrement », avec les mêmes hauteurs – une sorte de mouvement « idéal » constitué de deux mouvements en vagues qui tantôt concordent, tantôt sont décalés l’un par rapport à l’autre.

Au clavecin, on peut jouer encore plus vite qu’au piano, avec une vélocité extrême, grâce à une extrême légèreté de l’attaque, ce qui mène à une fusion des sons successifs. Ce qui file dans le prestissimo se transforme simultanément en immobilité. Ce statisme, rencontré si souvent dans mes œuvres1, revêt ici néanmoins, par le son du clavecin, une dimension de bruissement mystérieux, de bourdonnement fantomatique.

Tout réside pour ainsi dire dans les doigts ; j’ai conçu la musique de telle manière qu’elle jaillisse pour ainsi dire des doigts. La v...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search