Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

IV. Commentaires sur les œuvres

Remarque sur Artikulation

Traduction de Catherine Fourcassié

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La pièce électronique Artikulation est particulièrement chargée en associations, à l’opposé donc d’une musique pure. Les structures musicales ont pour ainsi dire un « caractère de matériau » : on y trouve des matériaux quasiment granuleux, friables, fibreux, secs, mouillés, visqueux, collants, gélatineux et compacts. Ceux-ci apparaissent parfois séparément, parfois combinés entre eux, soit éclatés en fragments et brisures, soit amalgamés en masses denses, opaques – selon qu’ils se repoussent ou qu’ils sont capables de se fondre.

On n’associe cependant pas seulement un type de matériau mais aussi des contextes proches de la langue. Les structures musicales sont en effet articulées comme une langue. Bien entendu, il s’agit seulement d’une « pseudo-langue », de dialogues imaginaires sans aucun « sens » et sans imitation aucune d’une langue existant réellement. Cette pseudo-langue est réalisée grâce aux moyens de la synthèse électronique des sons : les « consonnes » sont constituées d’im...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search