Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

IV. Commentaires sur les œuvres

Quatuor à cordes n° 1 « Métamorphoses nocturnes »

Traduction de Pierre Michel

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le premier mot du sous-titre se réfère à la forme : il s’agit d’une sorte de forme à variations, mais sans un « thème » qui serait varié par la suite ; il s’agit plutôt d’une idée musicale initiale qui apparaît constamment sous de nouvelles formes ; d’où les « métamorphoses » plutôt que des « variations ». Le Quatuor est en un seul mouvement, mais un mouvement de grandes dimensions, qui dure plus de vingt minutes. On peut néanmoins considérer aussi la forme comme une suite de nombreux petits mouvements qui se relaient sans pauses ou qui se détachent abruptement les uns des autres. L’idée intervallique initiale, certes constamment transformée, consiste en deux secondes majeures enchaînées à distance de seconde mineure.

Il ne faut pas s’attendre, lorsqu’on écoute ce Premier Quatuor à cordes, au « style Ligeti » familier : celui-ci ne s’est affirmé clairement qu’avec des pièces comme Artikulation et Apparitions vers 1958. Le Quatuor, des années 1953-1954, appartient au contraire encore ...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search