Versión clásicaVersión móvil

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

IV. Commentaires sur les œuvres

Pápainé

Traductor: Catherine Fourcassié

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

Cette ballade populaire remonte vraisemblablement au XVIIIe ou au début du XIXe siècle. J’ai écrit Pápainé en 1953, alors que j’enseignais l’écriture à l’Académie de musique de Budapest. Cette pièce fait partie d’une série de petits chœurs a cappella que j’ai composés entre 1940 et 1955. La mélodie de la ballade (à une voix) relève du style dit « nouveau » de la musique populaire hongroise, elle est en mode mixolydien et l’articulation des strophes suit un schéma A, B, B’, A, les phrases B et B’ étant dans un registre plus aigu que A, en sorte que la mélodie épouse une forme en arche : ascendante de A à B, descendante de B’ à A.

Comme dans la plupart des ballades, le contenu du texte est sanguinaire et concis : trois betyáren (d’« héroïques » bandits) viennent chez Madame Pápai et lui annoncent qu’ils vont la poignarder. Elle supplie de lui faire grâce, mais les betyáren la tuent. Sans doute s’agit-il d’une vendetta ou de quelque autre « affaire d’honneur », car il est clair que le m...

© Éditions Contrechamps, 2013

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search