Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

IV. Commentaires sur les œuvres

Sur mon Concerto roumain et d’autres œuvres hongroises de jeunesse

Traduction de Hugues Mousseau

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

J’ai grandi en Transylvanie dans un milieu parlant hongrois. Je n’appris le roumain, langue officielle, qu’une fois entré au lycée. Aussi la langue roumaine avait-elle pour moi, lorsque j’étais enfant, quelque chose de mystérieux. J’avais trois ans lorsque je découvris le folklore roumain : une première fois en entendant jouer du cor des Alpes dans les Carpates, une autre fois en rencontrant des « sorciers » roumains masqués. Les sons produits par le cor des Alpes (en roumain, « bucium ») n’avaient rien à voir avec ceux de la musique « normale ». Je sais aujourd’hui que cela tient au fait que le cor des Alpes ne produit que des sons naturels et que les harmoniques 5 et 7 (autrement dit, la tierce majeure et la sepième mineure) sonnent « faux », à savoir plus bas que sur un piano par exemple. C’est précisément ce « faux » qui est en réalité parfaitement juste puisqu’il correspond à la pureté acoustique, qui fait toute la magie du cor des Alpes.

Un jour, vers le nouvel an, des musicien...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search