Version classiqueVersion mobile

Musique et sentiment et autres essais

 | 
Charles Rosen

Une pièce facile

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1.

Une œuvre nouvelle peut-elle être brillamment interprétée par des musiciens qui pensent impossible de vraiment parvenir à la maîtriser techniquement, et aussi d’être ovationné jusqu’aux derniers rangs d’un public de toute façon convaincu qu’elle est trop complexe pour être comprise ? Il semblerait que oui, si l’on prend la première exécution du Quatuor no 3 de Carter par le Quatuor Juilliard, donnée à New York le 23 janvier 1973. Il paraît certain qu’en dépit de de toute sa difficulté présumée, cette page fascinante s’ajoutera de façon permanente au répertoire chambriste. Les deux premiers quatuors de Carter, généralement reconnus comme les plus grandes réussites du genre depuis Bartók, ont déjà acquis ce statut.

Les œuvres orchestrales rencontrent plus de difficulté à se faire une place comparable. Néanmoins, fin avril 1972, les Variations pour orchestre de Carter ont été jouées à quatre reprises à New York : trois fois par le New York Philharmonic et une fois par le Chicago Symph...

© Éditions Contrechamps, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search