Version classiqueVersion mobile

Musique et sentiment et autres essais

 | 
Charles Rosen

L’avenir de la musique

Traduction de Jean-François Sené

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

1.

La musique étant une activité essentielle et primaire de l’homme, sa survie ne saurait être en question. Au XVIIIe siècle, pour de nombreux penseurs, elle était considérée comme la forme originelle du langage, l’origine même du discours. Si survie il y a, il s’agit de celle de la musique savante occidentale, cette musique sérieuse que nous qualifions de musique « classique ». Que son existence soit menacée est une opinion largement véhiculée par les journalistes et quelques critiques grincheux. Cependant, c’est là une idée qui fait régulièrement surface depuis quelque deux cent trente ans. Elle fut même soutenue avec passion il y a plus de quatre siècles. J’imagine que certains Grecs d’esprit conservateur ressentirent la même chose lorsque le mode dorien fut perverti par l’émergence du mode ionien perçu comme lascif. La meilleure approche consisterait peut-être à examiner brièvement ce qui a permis à la musique savante occidentale de survivre dans le passé et de voir dans quelle m...

© Éditions Contrechamps, 2020

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search