Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

III. L'atelier du compositeur

À propos de mon développement comme compositeur

Traduction de Marc-Ariel Friedemann

Note de l’éditeur

Tapuscrit en anglais daté « Vienne, août 1989 ». Écrit pour un programme du South Bank Festival London 1989, mais jamais publié. Traduit par Marc-Ariel Friedemann.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Depuis la seconde moitié des années cinquante, les caractéristiques principales de ma pensée musicale sont des structures en réseau et des labyrinthes polyphoniques denses, composés d’un grand nombre de voix individuelles entremêlées à la manière des fils d’un tissu. Toutefois, ce ne sont pas les voix individuelles, mais bien le pattern qui en résulte et sa transformation qui sont porteurs de sens pour la forme musicale. Durant le milieu des années cinquante et le début des années soixante, je me suis particulièrement intéressé aux textures musicales floues comme celles qui se trouvent dans le second mouvement d’Apparitions (1959), dans Atmosphères (1961) et dans le « Kyrie » de mon Requiem (1964).

Parallèlement au concept de polyphonie floue, j’ai également imaginé des possibilités de structures musicales transparentes, précises et géométriques, le dénominateur commun entre les deux étant l’utilisation d’un grand nombre de couches musicales. Bien que Continuum pour clavecin (1968) s...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search