Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

III. L'atelier du compositeur

Il se passe dans ma musique quelque chose de très aventurier

Note de l’éditeur

« Music, micropolyphony, technique and humanism »

Article paru en anglais et en français sous le titre mentionné en début d’article dans la revue The Canadian Composer, septembre 1973, 83, p. 19-21 et 46. La version allemande (traduite de l’anglais) porte le titre « Zwischenbilanz in Toronto ».

L’article anglais et français était précédé de cette introduction de Michael Schulman que nous reproduisons en partie : « Le 13 juillet dernier, par une journée pluvieuse, le compositeur distingué György Ligeti prononçait la Conférence CAPAC-MacMillan de 1973 à l’Université de Toronto. […] Cet été, Ligeti, qui a maintenant cinquante ans, est venu au Canada pour la première fois de sa carrière, accompagné de son épouse et de leur fils de huit ans. Le soir, après la conférence, Radio Canada offrit un concert CBC-Festival de sa musique au cours duquel un ensemble d’instrumentistes et de chanteurs ont interprété le Concerto de chambre, le Concerto pour violoncelle et Nouvelles Aventures sous la direction de Robert Aitken.

» La conférence de Ligeti ressemblait passablement à sa musique : elle était un mélange plutôt invraisemblable de terminologie technique hermétique et d’émotivité ingénue, quasi naïve. Son allocution […], que nous nous voyons dans l’obligation de reproduire sous une forme abrégée et revue, fut agrémentée de diapositives et d’enregistrements de sons qui illustraient son style personnel de notation et de composition. ».

Pour respecter le travail de Monika Lichtenfeld, effectué en relation avec le compositeur pour la version définitive de l’édition allemande, nous avons opéré ici un « alignement » de la forme de l’article français sur les paragraphes de la version allemande. Nous avons également modifié très légèrement quelques tournures de la version française parue dans The Canadian Composer en respectant également les petites modifications de la version allemande (effectuées sous le contrôle du compositeur). (N.D.É.)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Au milieu des années cinquante, je portais un intérêt très poussé à un domaine de la musique qui se situe entre musique et poésie. Plusieurs poètes travaillaient alors avec des éléments musicaux et s’intéressaient à la musique émanant de la poésie. Je voulais « approcher » l’atmosphère poétique qui ressort de la musique. Je voulais organiser ou articuler la musique de manière à la rendre semblable à la poésie. J’eus l’idée d’utiliser des sons électroniques et divers bruits et de les combiner de façon à ce qu’ils simulent le langage parlé. Lorsqu’on entend parler une langue que l’on ne connaît pas, on ne comprend pas le sens des mots, mais il reste un niveau du langage parlé qui constitue une expression des sentiments. Si je vous parle comme ceci (ici, Ligeti vocifère quelques syllabes avec colère), vous ne comprenez pas ce que je dis, mais vous avez l’impression que je suis en colère.

Au départ, je portais le plus grand intérêt à la musique électronique en rapport avec ces « composit...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search