Version classiqueVersion mobile

« Ces mystérieux accords parfaits »

 | 
Jean-Louis Leleu

Der Wunsch des Liebhabers, ou : L'alliance paradoxale du pentatonisme et de l'antonalité

7.2 Mond und Menschen (2) : interaction de l’horizontal et du vertical

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Considéré sous l’angle de la polyphonie, et de la manière dont les formes de la série innervent le tissu contrapuntique, Mond und Menschen s’apparente beaucoup à Du sollst nicht, du mußt : les voix y sont, de la même façon, traitées par paires. Dans la 1re strophe, par exemple, la Hauptstimme est couplée avec la voix de basses : l’une déroule les formes P11 puis RI4, l’autre, inversement, enchaîne à I4 le rétrograde de P11 ; et les voix de femmes suivent le même schéma, à ceci près qu’y est utilisée, suivant le principe déjà décrit, la « série secondaire » dans laquelle l’ordre des deux hexacordes est inversé [exemple 52].

Exemple 52. Mond und Menschen, 1re strophe, agencement sériel

Image 1000000000000478000003F3823F81DB77E0E645.jpg

Si l’on s’en tient aux seules hauteurs, l’ensemble forme donc un double canon par mouvement rétrograde (tantôt à l’unisson, tantôt à l’octave), dont les voix se croisent au milieu de la séquence, sur le 2e temps de la mes. 4. L’inversion autour de l’axe formé par la dyade do♯-♮/ sol♮-la♭, s’effectue, qu...

© Éditions Contrechamps, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search