Version classiqueVersion mobile

« Ces mystérieux accords parfaits »

 | 
Jean-Louis Leleu

Der Wunsch des Liebhabers, ou : L'alliance paradoxale du pentatonisme et de l'antonalité

7.1 Mond und Menschen (1) : série, structure strophique et rôle de la symétrie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le troisième chœur, Mond und Menschen (La lune et les humains), remplit à plusieurs égards, dans l’économie du recueil, une fonction de trait d’union. Par-delà la provenance du texte (la référence à la Chine), il partage avec Le Vœu de l’amant un caractère essentiellement lyrique, à l’opposé de l’objectivité épique commune à Unentrinnbar et à Du sollst nicht, du mußt – à quoi s’ajoute, du point de vue formel, la construction strophique. Adorno a vu dans la teneur expressive de Mond und Menschen la transposition d’un affect central de La Main heureuse : la souffrance et la plainte relatives à la condition misérable de l’homme s’y muent, écrit-il, en « douce mélancolie » ; seule la dernière strophe – dont le texte appelait un changement de ton radical1 – est traitée comme une amère protestation, contrastant avec le calme et la retenue des trois strophes qui précèdent2. Encore s’agit-il, cependant, de ce que Nietzsche a appelé un « lyrisme objectif » : la voix qui s’exprime le fait à l...

© Éditions Contrechamps, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search