Version classiqueVersion mobile

L'Atelier du compositeur

 | 
György Ligeti

II. Regards critiques vers le passé et l'avenir

Hambourg

Traduction de Catherine Fourcassié

Note de l’éditeur

« Hamburg »

Version rédigée d’un discours de remerciements improvisé, prononcé à l’occasion de la remise de la médaille de l’Académie libre des Arts à Hambourg en 1988. György Ligeti était membre de l’Académie depuis novembre 1971 et membre d’honneur depuis 1989. Première publication dans : Schriften der Freien Akademie der Künste, n° 14, Hambourg, 1988, p. 15 à 19. Traduit par Catherine Fourcassié.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

… Et maintenant, il faut que je fasse un discours de remerciements. Mais je ne suis pas préparé, Mesdames et Messieurs. Donc… merci beaucoup !

Je vais tout de même dire quelque chose, en improvisant. Vous m’avez tant comblé d’honneurs ces derniers temps qu’à force, cela devient presque gênant. En fait, mon idole secrète, c’est Paul Cézanne. Cézanne ne demandait rien : on devait le laisser tranquille, il voulait peindre. Même les expositions, il ne s’en occupait pas. Pour un musicien, c’est un peu différent. Un tableau, on peut le peindre, un objet, le fabriquer, ensuite il existe. Tous ceux qui le désirent peuvent le regarder, si le tableau ou l’objet est exposé ou présenté quelque part, à condition qu’il ne soit pas dans le noir. Contrairement à cela, un compositeur a besoin d’interprètes. Une partition n’est pas la musique elle-même. C’est un peu pareil pour la littérature, quand on écrit un livre, des poèmes, une pièce de théâtre : toutes les personnes cultivées peuvent acheter le...

© Éditions Contrechamps, 2013

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search