Version classiqueVersion mobile

« Ces mystérieux accords parfaits »

 | 
Jean-Louis Leleu

Der Wunsch des Liebhabers, ou : L'alliance paradoxale du pentatonisme et de l'antonalité

6.1 À l’autre extrémité du recueil : Unentrinnbar

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Nous savons par des lettres qu’il échangea en avril 1926 avec le directeur des Éditions Universal, Alfred Kalmus, que Schönberg s’est opposé à ce que l’on éditât séparément Der Wunsch des Liebhabers en raison du fait que la pièce comportait un accompagnement instrumental. Jugeant que, vu leur brièveté, les trois autres chœurs ne modifieraient pas beaucoup l’épaisseur du volume, il demanda que, « dans un premier temps au moins », on publie ensemble « tout l’opus », sans exclure qu’à l’avenir, si l’expérience montrait qu’il y avait là un problème, soit retenu le principe d’une édition séparée62. Malgré cela, on a parfois mis en doute que l’op. 27 ait la cohérence d’un véritable recueil, en arguant du caractère disparate des textes, ainsi que de l’absence supposée, entre les quatre chœurs, de liens « inhérents au matériau »63 ; du fait même que, dans les op. 27 et 28, Schönberg utilise pour chaque mouvement une série différente, le musicologue Robert Falck va jusqu’à conclure que ces o...

© Éditions Contrechamps, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search