Version classiqueVersion mobile

« Ces mystérieux accords parfaits »

 | 
Jean-Louis Leleu

La Main heureuse, ou : « Voilà comment on fait les bijoux ! »

5. Les enjeux de la révision : architecture et statut de l’harmonie

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Adorno, le premier, s’est employé à rendre compte dans la Philosophie der neuen Musik du renversement qui s’est opéré après Erwartung dans le cheminement créateur de Schönberg, et dont témoigne tout spécialement, à ses yeux, La Main heureuse. Il y montre comment le compositeur rompt dans cette œuvre avec l’idéal expressionniste, à la fois, d’une émancipation radicale des schémas formels hérités du passé, et d’un pur « enregistrement sismographique » des affects et des émotions (Adorno emploie à plusieurs reprises l’expression d’Ausdrucksprotokoll), en recourant à nouveau à un certain nombre de procédés destinés à structurer le déroulement de la composition, et en restaurant dans sa fonction traditionnelle d’« élément architectonique » l’harmonie qu’il présentait, peu de temps avant, comme le médium privilégié de l’expression psychique113.

Revenant sur ce sujet dans le texte publié à l’occasion de la nouvelle production de La Main heureuse à Cologne en 1955, le philosophe met l’accent...

© Éditions Contrechamps, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search