Version classiqueVersion mobile

« Ces mystérieux accords parfaits »

 | 
Jean-Louis Leleu

Avertissement

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Les « collections cycliques » et leurs transpositions sont désignées dans cet ouvrage conformément à l’usage adopté par George Perle (voir en particulier The Operas of Alban Berg, vol. 2, Lulu, Berkeley-Los Angeles, University of California Press, 1985, p. 199) : par exemple, C20 est le cycle de la classe d’intervalles 2 comprenant le pitch class 0 (en d’autres termes : le cycle de tons entiers comprenant le do♮). Les trois collections octotoniques sont nommées, quant à elles, en fonction de la combinaison de cycles de tierces mineures qui leur est propre : C30,1 est la collection formée par la combinaison de C30 et de C31 (et donc comprenant les pitch classes 0 et 1), etc.– De la même façon, C60,1 est la combinaison des deux intervalles de classe 6 (tritons) comprenant les pitch classes 0 et 1 (dofasol♮).

Pour désigner les formes d’une série dodécaphonique donnée, j’adopte ici l’usage consistant, d’une part, à désigner les « formes premières » de la série (prime forms, selon...

© Éditions Contrechamps, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search