Version classiqueVersion mobile

Musique visible

 | 
Dieter Schnebel

Entretiens

À propos de la Sinfonie X

Entretien de Dieter Schnebel avec Michael Gielen

Traduction de Olivier Baisez

Note de l’éditeur

Entretien paru pour la première fois dans le CD de la Sinfonie X (Susanne Otto, alto, SWF‑Sinfonieorchester Baden-Baden, dir. Michael Gielen, avec le concours de l’Experimentalstudio de la Fondation Heinrich Strobel du Südwestfunk), Col legno, 1992.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

Monsieur Schnebel, je voudrais tenter de me mettre à la place d’une personne de bonne volonté ayant écouté le concert ou l’émission, qui a entendu de la musique moderne et s’y connaît un peu, mais qui ne connaît pas cette pièce-ci et qui poserait peut-être quelques questions comme celle-ci : vous êtes un compositeur qui vient d’une tradition avant-gardiste, vous avez-vous-même écrit des compositions vocales radicales, vous avez publié sur Stockhausen, etc. Et voilà qu’il me semble entendre que vous évoluez à présent au sein de la tendance postmoderne et dans un – pour le dire grossièrement – minimalisme aléatoire. Quel est le contenu de votre pièce, l’éternel retour du même ? Pourquoi y a-t-il des éléments aussi régressifs, comme par exemple les fanfares, qui rappellent Bayreuth ?

Oui. Il paraît que je ne suis plus avant-gardiste, j’entends dire cela sans arrêt. Bien sûr, je n’écris plus comme il y a trente ans. Si j’écrivais toujours comme il y a trente ans, on me reprocherait proba...

© Éditions Contrechamps, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search