Version classiqueVersion mobile

Musique visible

 | 
Dieter Schnebel

Langage et philosophie

De la philosophie, et pas que… La rencontre avec Ernst Bloch

Traduction de Anne Chalard-Fillaudeau

Note de l’éditeur

Texte paru pour la première fois sous le titre « Nicht nur Philosophie – Begegnung mit Ernst Bloch », in Sozialistische Zeitschrift für Kunst und Gesellschaft, no 3/4, Berlin, 1977.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

J’entendis pour la première fois parler de Ernst Bloch pendant mes études de théologie et de musicologie à Tübingen – je dirais vers 1952-1953. Le fait est que c’était bel et bien un « entendre parler de » : des amis parlaient de lui, rendaient compte de sa philosophie – un condisciple (germaniste) dont j’ai oublié le nom et que je n’ai plus revu depuis ; Heinz-Klaus Metzger avec qui je suis lié d’amitié depuis mes études de musique à Strasbourg ; et Eberhard Klemm, un assistant de Bloch dans ses années à Leipzig que j’avais connu à l’occasion des cours d’été sur la Nouvelle Musique à Darmstadt. Ce que j’entendis m’ébranla et me rendit curieux. Depuis les années 1950 environ, je m’étais familiarisé avec la philosophie d’Adorno, sa critique de la culture, et pendant les années 1952-1954, au moment où j’écrivais ma thèse sur Schönberg, j’étais fortement habité par ses réflexions. Je ressentis chez Bloch une puissance nouvelle et primitive. En 1956, alors que j’étais en train de lire l...

© Éditions Contrechamps, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search