Version classiqueVersion mobile

Musique visible

 | 
Dieter Schnebel

Langage et philosophie

La composition vocale chez Schumann et après lui

Traduction de Marie-Ange Maillet

Note de l’éditeur

Texte paru pour la première fois sous le titre « Sprache als Musik in der Musik », in Schweizer Monatshefte, septembre 1966 et réédité dans Denkbare Musik, op. cit. Écrit initialement sous le titre « Vokalkomposition bei Schumann – und nachher », pour le programme radiophonique « Sprache und Musik » de la Hessischer Rundfunk.

pour Camilla

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

En guise d’introduction : l’analyse d’un lied de Schumann :

Exemple 1. Robert Schumann : « Zwielicht », Liederkreis op. 39, mes. 1 à 7

Image 10000000000001CF000000EF05323DCDD1DAE2AA.jpg

« Hüte dich, sei wach und munter ! » [« Garde-toi, reste éveillé et dispos ! »] entend-on en conclusion du no 10 des poèmes de Eichendorff mis en musique par Schumann dans le Liederkreis op. 39. Ces mots ne se chantent pas, ils doivent plutôt être dits ; aussi ce lied contient-il également des passages parlés. Il est vrai que la parole, qui s’immisce manifestement dans la musique sans crier gare, rend la fin du lied déroutante. Pourtant, celle-ci n’advient pas par hasard, elle est préparée depuis bien longtemps.

Le poème Zwielicht [Pénombre] de Joseph von Eichendorff, dans l’adaptation musicale qu’en a donnée Schumann, a pour objet le crépuscule, ce moment où jour et nuit se mêlent, et où se répand donc une « inquiétante grisaille » (« Grauen ») : il estompe les différences, comme s’il faisait déjà nuit, quand tous les chats sont gris, et suscite la peu...

© Éditions Contrechamps, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search