Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits sur la musique et les musiciens

 | 
György Ligeti

Contemporains et amis

Hommage à Herbert Rosendorfer

Note de l’éditeur

Introduction intitulée « Hommage an Herbert Rosendorfer » à Herbert Rosendorfer, Der Traum des Intendanten, Gedanken zur Musik, éd. par Karl Schumann, Munich, Nymphenburger, 1984, p. 7-8.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Mon enthousiasme pour Rosendorfer commença avec la lecture du Ruinenbaumeister (L’Architecte des ruines). Les voies tortueuses de ce récit labyrinthique, l’imbrication des actions, des aventures et des rêves, la forme quasi musicale à ritournelles ou en rondo du roman, les connections souterraines qui le relient au Manuscrit trouvé à Saragosse et aux Mille et une nuits, sa modernité (loin de tout avant-gardisme et de toute mode), sa méchanceté et sa drôlerie me ravissaient.

En fait, la musique n’est pas seulement présente dans le déroulement formel du roman, elle en irrigue aussi le contenu : on y trouve un professeur de composition hoffmannien qui vampirise l’imagination musicale de ses élèves, un violoncelliste virtuose étrange et vaniteux, célèbre dans le monde entier et gâté par le succès, que personne néanmoins n’a jamais entendu jouer, ainsi qu’un orgue funeste avec un registre à l’essence qui distille du poison, construction vengeresse du valet humilié d’un musicien. On y trou...

© Éditions Contrechamps, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540