Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits sur la musique et les musiciens

 | 
György Ligeti

Contemporains et amis

À propos d’Anna-Lülja Praun

Note de l’éditeur

Texte signé « Budapest, 24.3.2001, de nuit, György Ligeti ». Première publication dans Anna-Lülja Praun. Möbel in Balance. Werk-und Lebensschau zum 95. Geburtstag, catalogue de l’exposition organisée à l’occasion du 95e anniversaire d’Anna-Lülja Praun à la « Maison Wittgenstein » à Vienne du 11 au 24 mai 2001, édité sous la direction de Lisa Fischer et Judith Eiblmayr, Salzbourg, Pustet, 2001, p. 78.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Le secret d’Anna-Lülja Praun1, c’est son infaillible droiture, son goût, son originalité, son regard radiographique. Je lui ai demandé de construire des maisons et elle a construit des escaliers2, pour Franz Sailer à Salzbourg et pour ma femme et moi à Vienne-Hietzing par exemple. Et elle nous a même refait presque à neuf une ruine assez lamentable avec un sens très sûr des bonnes proportions. Elle a conçu pour moi un pupitre à composer qui est un chef-d’œuvre d’esthétique et de fonctionnalité. Grâce à cette table, j’ai pu composer de meilleures études pour piano que je ne l’aurais fait sans elle. Le seul défaut de Lülja, c’est son opiniâtre modestie. Elle ne veut pas croire que je la considère comme un génie.

Qu’est-ce qu’une « forme réussie » ? Il me semble qu’on ne peut répondre à cette question qu’en tenant compte à la fois des critères de la tradition et de ceux de l’innovation. Les traditionalistes purs sont juste des épigones, les innovateurs adeptes de la pure « tabula rasa »...

© Éditions Contrechamps, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540