Versione classicaVersione mobile
OpenEdition Books

Écrits sur la musique et les musiciens

 | 
György Ligeti

Contemporains et amis

En mémoire de Witold Lutosławski

Nota dell’editore

Discours commémoratif tenu lors de la séance publique des membres de l’ordre « Pour le mérite » à Bonn, du 29 mai au 1er juin 1994. Première publication sous le titre « Gedenkworte für Witold Lutosławski » dans : Orden pour le mérite für Wissenschaften und Künste : Reden und Gedenkworte, vol. 24 (1993-1994), Gerlingen, Lambert Schneider, 1995, p. 91 à 93.

I formati HTML, PDF, ePub sono accessibili agli utenti delle biblioteche e degli istituti che hanno richiesto la licenza OpenEdition Freemium per Books. Ad ogni modo, l'opera potrà essere acquistata online tramite le nostre librerie affiliate, nei formati PDF e ePub. Se la versione a stampa è disponibile sono proposti dei link verso le librerie in questa stessa pagina.

Estratto del testo

Ce devaient être des mots de bienvenue, et il est bien triste qu’il me faille à la place tenir un discours commémoratif. Il y a un an environ, j’ai rencontré Witold Lutosławski en pleine forme, par hasard à San Francisco, par hasard pour son quatre-vingtième anniversaire : il avait l’air juvénile et dirigeait un concert consacré à ses propres œuvres avec le San Francisco Symphony Orchestra. J’ai pu partager un gâteau avec lui, son épouse et le grand écrivain et émigré polonais Czesław Miłosz qui se trouvait là lui aussi. Ce fut une fête merveilleuse parce que c’était la première fois que des émigrants rencontraient des membres du gouvernement polonais : ce n’était plus ce gouvernement dont les émigrants n’auraient pas voulu serrer la main – les raisons de l’émigration sont devenues obsolètes.

Lutosławski n’était pas un émigrant, mais il a toujours été un homme droit qui a su rester intègre et pur, tant pendant l’occupation nazie que pendant la dictature communiste. Lorsqu’il est né e...

© Éditions Contrechamps, 2014

Condizioni di utilizzo http://www.openedition.org/6540