Version classiqueVersion mobile

Métamorphoses du son

 | 
Daniel Ender

5. Contour et chaos (1995-2001)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

5.1 Nouvelle présence et densité : nuun (1996)

5.1.1 Une mutation en profondeur

C’est une « surprise », déclarait Peter Hagmann dans sa critique de la création de nuun, en constatant l’évolution du langage musical de Furrer :

Le tissu du début, extrêmement dense et de forte intensité aussi, révèle un côté jusqu’alors inconnu du compositeur. Au fur et à mesure que ce tissu se transforme par étapes irrégulières, il se raréfie, et à la fin, on revient à l’écriture caractéristique de Furrer, avec ses silences, ses notes isolées et ses bruits1.

Avec nuun pour deux pianos et orchestre (1996)2, on assiste en effet à une mutation en profondeur de la facture compositionnelle et l’œuvre représente à plusieurs titres un tournant dans la production de Furrer. Le caractère le plus évident de la pièce, et qui reste valable au moins pour toute la première partie, est une nouvelle forme de présence musicale. Ce qui n’apparaissait jusqu’alors que comme une exception sonore – soit comme éruption momentan...

© Éditions Contrechamps, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search