Version classiqueVersion mobile

Métamorphoses du son

 | 
Daniel Ender

En guise de postface

Le son comme situation transitoire. Entretien avec Beat Furrer

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L’ouvrage pourra également être acheté sur les sites des libraires partenaires, aux formats PDF et ePub, si l’éditeur a fait le choix de cette diffusion commerciale. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont proposés sur cette page.

Extrait du texte

La mutation composée apparaît à plusieurs niveaux tout au long de votre œuvre dans son ensemble – depuis la première pièce consignée dans votre catalogue. Quelles en sont à votre avis les racines ?

Dans sa manifestation temporelle, le son même est transformation, il naît et s’éteint comme un organisme. Je me suis intéressé très tôt déjà dans mon travail à la thématique de la forme en tant qu’intermédiaire entre métamorphose, processualité et répétition.

Les Métamorphoses d’Ovide ne sont apparues explicitement qu’à partir de Narcissus. D’où vient l’orientation sur les mutations composées de qualités sonores avant cette époque ?

Certainement aussi du travail sur les formes ouvertes. Tout au début, il y avait différentes formes d’ouverture et très tôt déjà un intérêt pour les rapports dialectiques entre répétition et changement. Dans le [1er] Quatuor à cordes, j’ai réalisé pour la première fois dans une grande forme la transformation de modèles simples qui réapparaissent chaque fois diffé...

© Éditions Contrechamps, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search