Version classiqueVersion mobile

Métamorphoses du son

 | 
Daniel Ender

4. Entre mutisme et éruption (1987-1994)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Même si on ne saurait la réduire à cet aspect, il y a bien eu, à une certaine époque, une tendance au silence dans la musique de Furrer. Toutefois, les éléments de faible intensité, même là où ils sont primordiaux, sont toujours contrecarrés d’une manière ou d’une autre. Le compositeur prend ainsi ses distances vis-à-vis d’une tendance consistant à écrire de la musique qui soit en quelque sorte aux limites de l’inaudible, une tendance qui a fait fureur après la création du quatuor à cordes Fragmente – Stille. An Diotima (1979/1980) de Luigi Nono. Dans les œuvres de Furrer, la musique ne se tait ni ne se retire du monde, mais elle gère ses conflits directement à l’intérieur du matériau. Le travail du compositeur est lié depuis la fin des années 1980 à un élargissement du langage dans un double sens : d’une part, les mots sont exploités plus intensément en tant que matériau musical, alors que le traitement des textes dans les œuvres antérieures avait encore souvent le caractère d’une ...

© Éditions Contrechamps, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search