Version classiqueVersion mobile

Métamorphoses du son

 | 
Daniel Ender

3. L’expression perdue (1982-1986)

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

3.1 Expression et forme

Depuis Franz Liszt, des générations de compositeurs ont intériorisé le paradigme moderne selon lequel il faudrait, pour chaque œuvre, développer un matériau de nature différente et trouver une forme spécifique en fonction du contenu et des moyens d’expression. La musique nouvelle des pays germanophones en particulier, qu’il s’agisse de l’école de Vienne, du sérialisme ou des courants ultérieurs, est restée expressément attachée à la mise en forme compositionnelle d’un matériau déterminé d’une part, et à la notion de singularité, d’unicité de l’œuvre d’art d’autre part. Or les tendances de l’expression et celles de la forme entrent régulièrement en conflit, en particulier depuis la perte d’un matériau de base consensuel et d’un langage musical intact.

Certaines des compositions de Beat Furrer, celles des années 1980 notamment, semblent affronter ce problème dans la mesure où s’y font face une expressivité débordante et des calculs formels méticuleux. Lorsque des...

© Éditions Contrechamps, 2019

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search