Versión clásicaVersión móvil

Écrits sur la musique et les musiciens

 | 
György Ligeti

Contemporains et amis

La « Troisième Sonate » pour piano de Boulez

Nota del editor

Écrit en mars 1958 comme texte d’introduction pour un « Musikalisches Nachtprogramm » (Programme musical nocturne) de la Westdeutsche Rundfunk de Cologne, le 9 avril 1958. Première publication dans : Die Reihe 5 (1959), p. 38 à 40 (© 1959 by Universal Edition A. G., Wien).

Pueden acceder a los formatos HTML, PDF y ePub los usuarios de bibliotecas e instituciones que lo hayan adquirido en el marco de OpenEdition Freemium for Books. La obra podrá ser comprada de igual modo en formato PDF y ePub en los sitios web de nuestras librerias asociadas. Si la edición papel se encuentra disponible, tendrá enlaces a disposición para dirigirse a las librerías desde esta página.

Extracto del texto

La Troisième Sonate pour piano de Boulez se présente comme une réflexion sur l’une des questions les plus actuelles de la création musicale et de la pratique d’interprétation : celle du rapport entre une part strictement composée, donc fixée précisément par écrit, et une part librement interprétable. Après une période qui commence à peu près avec Beethoven et culmine peut-être avec Stravinski, durant laquelle les compositeurs cherchaient à déterminer toujours plus précisément la manière dont leurs œuvres seraient jouées, on voit apparaître aujourd’hui la tendance non seulement à laisser l’interprète choisir entre différentes possibilités de réalisation d’une composition, mais aussi à lui permettre une certaine intervention dans l’architecture des pièces : au lieu de lui livrer des édifices achevés, on lui met entre les mains des éléments préfabriqués avec lesquels il peut bricoler à sa guise, dans les limites posées par le compositeur.

Cependant, il faut signaler tout de suite ici qu...

© Éditions Contrechamps, 2014

Condiciones de uso: http://www.openedition.org/6540

Buscar en OpenEdition Search

Se le redirigirá a OpenEdition Search