Version classiqueVersion mobile

Comment passe le temps

 | 
Karlheinz Stockhausen

Stockhausen ou l’artisanat furieux

Philippe Albèra

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

Image

Karlheinz Stockhausen au studio de la Westdeutscher Rundfunk, Cologne 1961

Les textes que Karlheinz Stockhausen écrivit entre 1952 et 1961, durant la période décisive d’élaboration et de développement du sérialisme de l’après-guerre – qui fut aussi celle de sa propre émergence comme compositeur –, sont un document essentiel pour la musique de cette époque. Ils s’inscrivent dans un contexte de discussions et de réflexions qui eut pour centre la petite ville de Darmstadt, et pour protagonistes des compositeurs tels que Boulez, Nono, Maderna, Pousseur, Berio et Zimmermann. Par leur ampleur, leur profondeur et leur caractère systématique, ces textes n’ont guère d’équivalent à part ceux de Pierre Boulez, avec qui Stockhausen noua dès 1952 une relation faite d’échanges permanents, dont témoigne notamment leur correspondance. Aussi peut-on parler d’un axe Paris-Cologne qui contourna Darmstadt, et qui fut non moins important pour l’histoire de cette période, la qualité des œuvres produites p...

© Éditions Contrechamps, 2017

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search