Version classiqueVersion mobile
OpenEdition Books

Écrits sur la musique et les musiciens

 | 
György Ligeti

Précurseurs et modèles

Webern et les effets de sa musique sur les compositeurs de la génération suivante

Note de l’éditeur

Texte daté « Vienne, 21 novembre 1970 ». Sur une copie du manuscrit, on trouve la notice « écrit en déc. 1970 pour les Cahiers Philharm. Berlin mais non publié car jugé trop compliqué ». Imprimé en partie dans : « Die Komposition mit Reihen und ihre Konsequenzen bei Anton Webern », dans : Österreichische Musikzeitschrift 16 (1961), nos 6-7, p. 297 à 302.

Les formats HTML, PDF et ePub de cet ouvrage sont accessibles aux usagers des bibliothèques et institutions qui l'ont acquis dans le cadre de l'offre OpenEdition Freemium for Books. L'ouvrage pourra également être acheté sur les sites de nos libraires partenaires, aux formats PDF et ePub. Si l’édition papier est disponible, des liens vers les librairies sont également proposés sur cette page.

Extrait du texte

La jeune génération de compositeurs du début des années cinquante était fascinée par les aspects structurels de la musique de Webern : la composition sérielle dérive essentiellement des spécificités de la technique d’écriture dans ses œuvres de maturité.

Ce qui est typique de ces œuvres, c’est l’engrenage étroit des différentes dimensions musicales : hauteurs, rythmes, dynamique et timbre. Chacun de ces domaines a une fonction constructrice au sein de la forme musicale, une fonction qu’aucun d’entre eux ne peut exercer séparément mais seulement en lien étroit avec les autres.

L’engrenage de ces domaines va de pair avec leur rapport d’égalité. Ni la structure des hauteurs ni celles des rythmes ne sont dominantes : les timbres et, avec quelques restrictions, même la dynamique, sont au moins tout aussi importants pour la forme générale. Webern n’a pas pour autant utilisé des séries de rythmes ou de timbres comme plus tard la génération des « sériels » ; ses formations et opérations série...

© Éditions Contrechamps, 2014

Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540